30 ans d’Interreg avec l’Institut Transfrontalier d’Application et Développement Agronomique

Publié le
sam, 06/06/2020 - 17:00
Dès le début des années 1990, il est apparu comme évident que l’impact de l’activité agricole sur la préservation des ressources naturelles, en particulier celle des eaux souterraines du fossé rhénan, était un sujet éminemment transfrontalier. C’est ainsi qu’a vu le jour l’Institut Transfrontalier d’Application et Développement Agronomique (ITADA) avec le soutien du programme européen Interreg qui célèbre cette année ses 30 ans.

Véritable plateforme d’échanges transfrontaliers, l’ITADA favorise la confrontation des expériences, la mise en réseau des référentiels et le développement de méthodes communes, souvent par le biais de projets transfrontaliers qu’il contribue à faire émerger. Son secrétariat est constitué par deux ingénieurs agronomes, un français et un allemand, qui incarnent au quotidien ce modèle exemplaire de coopération.

Avec l’ITADA, la mise en réseau des institutions de recherche et de conseil déjà établies dans le Land de Bade-Wurtemberg, le territoire alsacien et la Suisse du Nord-Ouest facilite l’échange d’informations et stimule le développement de projets transfrontaliers. Les rapports d’expérience résultant de ces projets servent de base pour conseiller les agriculteurs.

Grâce à l’ITADA et à ses institutions partenaires, des solutions durables sont trouvées pour répondre aux problèmes spécifiques de l’agriculture dans la région du Rhin supérieur, depuis les processus de production jusqu’à la commercialisation des produits fabriqués.

Initialement soutenu par le programme européen Interreg l'institut transfrontalier accompagne désormais de nombreux projets transfrontaliers, tels que :

  • LEGEM BioRhi’n, qui a permis d’étendre la culture et la commercialisation de fruits et légumes biologiques régionaux de la région du Rhin supérieur
  • InvaProtect, dont l’objectif était d’élaborer des plans d’action pour lutter contre les parasites ravageurs, notamment la mouche drosophile, qui mettent en danger les cultures fruitières et les écosystèmes adjacents
  • Innov.AR, qui vise à mettre à disposition des entreprises agricoles du Rhin Supérieur, des méthodes agroécologiques innovantes et adaptées à leur environnement (sols, climat)
  • AGRO Form, qui permet, par le biais d’une offre de formation notamment, de développer l’utilisation de pratiques innovantes de fertilisation à l’impact environnemental moindre

En savoir + sur le programme Interreg Rhin Supérieur

En savoir + sur l'ITADA Institut Transfrontalier d’Application et Développement Agronomique