Archives départementales : réouverture de la salle de lecture et appel à témoignages pour collecter la mémoire de la crise sanitaire

Publié le
lun, 08/06/2020 - 21:15
Le 9 juin, les Archives départementales du Haut-Rhin ont réouvert leurs portes, mais avec un fonctionnement adapté aux nouvelles consignes sanitaires afin d’assurer la pleine sécurité des visiteurs et de leurs agents. L’occasion également pour les Archives départementales de lancer en cette date, qui célèbre chaque année la Journée Internationale des Archives, un appel à témoignages quant au vécu des citoyens face à la crise du Coronavirus.

Une réouverture progressive et une organisation différente

Après des semaines de confinement, la salle de lecture des Archives départementales du Haut-Rhin est à nouveau accessible. L’accueil du public se fait exclusivement les mardis et jeudis de 9h à 12h et de 13h30 à 17h, après réservation au préalable au 03 89 21 97 00. L’horaire de début de rendez-vous devra impérativement être respecté.

En raison des mesures de distanciation sociale, seuls six lecteurs par demi-journée seront autorisés à occuper la salle de lecture, ainsi que deux personnes dans l’espace destiné à la lecture de microfilms.

Le port du masque est obligatoire et les visiteurs sont invités à se laver les mains au moyen de gel hydro-alcoolique dès leur entrée dans les locaux.

Ces nouvelles règles prévaudront jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Une collecte de la mémoire de la crise sanitaire

En proie à la pandémie du Coronavirus, la France, et plus particulièrement notre département, qui compte parmi les territoires les plus touchés, a traversé une crise sanitaire sans précédent. La vie reprend peu à peu son cours, même si un long chemin reste encore à parcourir et que la situation vécue a amené de nombreuses personnes à repenser leur manière de vivre.

Afin de conserver la mémoire de cette période qui marquera l’Histoire, les Archives départementales du Haut-Rhin encouragent les Haut-Rhinois à prendre le temps de l’introspection et à décrire leur expérience du confinement et du déconfinement. En effet, ces moments collectifs singuliers doivent pouvoir être retranscrits au plus grand nombre à travers la parole de tout citoyen qui ressentirait le besoin de s’exprimer. Ceux qui ont géré la crise au quotidien comme ceux qui l’ont subi confinés. L’enjeu, ici, est de contribuer à la construction d’une mémoire "ordinaire" et inclusive de la pandémie.

Vécu de la maladie, travail en première ligne, télétravail, continuité pédagogique, actes de reconnaissance envers les soignants, apéro-visio, mise en place de dispositifs solidaires, sport à la maison, changement des modes de consommation… Votre quotidien devient mémoire vivante !

Vous pouvez déposer vos contributions (carnets de récits de vie, vidéos, photos, enregistrements sonores ou musicaux, affiches, lettres, blogs, correspondances numériques…) en les envoyant par mail à archives.confinement@haut-rhin.fr.
Les enfants sont aussi un témoin important de la crise. Ils posent souvent un regard différent sur le contexte et éprouvent parfois la situation sous un autre angle. Avec l’autorisation des parents, ils sont également invités à se livrer sur les évènements, notamment à travers des dessins.

 

+ d'infos : www.archives.haut-rhin.fr