Comité de Coopération Transfrontalière du 10 juin : « Tirer les leçons de la crise sanitaire »

Publié le
mar, 09/06/2020 - 18:00
Tout particulièrement mobilisée depuis le début de la crise sur les questions transfrontalières, Brigitte Klinkert, la Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, participe mercredi 10 juin à la troisième réunion du Comité de Coopération transfrontalière. L’occasion de revenir sur la crise sanitaire et d’en tirer les premières leçons.

La France se déconfine depuis un mois (11 mai), ses voisins allemands et suisses respectivement depuis le 20 et le 27 avril, et les frontières intérieures de l’Union européenne doivent rouvrir le 15 juin. Mais où en est-on des mesures communes à mettre en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 désormais ? Et quelle coopération sanitaire privilégier pour la suite ?

Pour tenter de répondre à ces questions se tiendra mercredi 10 juin la troisième réunion du Comité de Coopération transfrontalière (CCT), une instance déterminante créée par le Traité d’Aix-la-Chapelle le 22 janvier 2019 et qui mobilise les plus hautes autorités des deux pays sur les grands enjeux régionaux de la coopération transfrontalière.

Organisée en visio-conférence, placée sous l’égide de la Secrétaire d’Etat chargée des affaires européennes, Amélie de Montchalin, et du Ministre adjoint chargé des affaires européennes de la République Fédérale d’Allemagne, Michael Roth, elle rassemblera à nouveau de nombreux élus et parlementaires allemands. L’objectif est clair : après un indispensable point d’étape sur la crise du coronavirus, suite à la réunion du 23 avril, dessiner et définir ensemble les contours d’un nécessaire renforcement de la coopération entre la France et l’Allemagne, au profit du bassin de vie du Rhin Supérieur.

Une coopération essentielle pour Brigitte Klinkert, qui n’a eu de cesse d’appeler les États à rouvrir leurs frontières plus rapidement. Elle entend ainsi plus que jamais profiter de cette nouvelle réunion pour discuter, avec ses homologues, des leçons à tirer de la crise sanitaire. « Nous devons penser au bien-être des habitants de notre bassin de vie et anticiper un travail transfrontalier qui nous permettra de gérer au mieux les crises à venir », soutient la Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin.