Commission Permanente : un plan d'urgence Territoire Actif et Solidaire

Publié le
ven, 15/05/2020 - 14:15
Commission Permanente du Conseil départemental du Haut-Rhin - Pour faire face à la crise, les élus ont voté, vendredi 15 mai, un second plan d’urgence « Territoire Actif et Solidaire ». Ce plan comporte des dispositifs d’aides à très court terme. Il met aussi en perspective les actions prioritaires à conduire à moyen et long terme. Tous les domaines de responsabilité de la Collectivité sont concernés. Plus de 4,5 M€ y seront consacrés dont 2 M€ pour le fonds alsacien d’aide d’urgence aux associations.

A l’issue de la séance, les Conseillers départementaux ont fait un point sur la situation sanitaire par visioconférence avec le Professeur Jean Sibilia, Doyen de la Faculté de Médecine de Strasbourg. Il a rappelé l'absolue nécessité de poursuivre les mesures barrières sachant qu'à ce jour, nul n'est en mesure de dire si nous allons subir une deuxième vague du virus et qu'aucun vaccin ne sera découvert au mieux avant 2021. Une extrême prudence reste donc de mise notamment à l'égard des populations exposées (médecins, travailleurs du quotidien sur le terrain...) et des plus fragiles de nos concitoyens. Brigitte Klinkert a profité de son intervention pour rendre, au nom de tous les Conseillers départementaux haut-rhinois, un vibrant hommage aux soignants et plus particulièrement aux étudiants en médecine pour qui le combat contre le virus a été "un véritable parcours initiatique contre l'adversité." 
Suivant en cela le Professeur Sibilia, elle en appelle à un front commun de solidarité alsacienne, loin des querelles partisanes, pour que toutes les forces en présence continuent à se mobiliser, en Alsace et au-delà des frontières, pour lutter efficacement contre le virus.

La poursuite du travail de l’Assemblée est plus que jamais vitale dans un contexte de sortie progressive du confinement et de retour d’une vie sociale et économique encore très partielle.

Témoignant d’une grande solidarité aux acteurs économiques, associatifs et institutionnels, les élus départementaux ont adopté ce vendredi 15 mai un second plan d’urgence de grande ampleur pour soutenir toutes les forces vives locales, dans tous les champs de responsabilité de la Collectivité.

(NOTE DE PRESSE EN PIÈCE JOINTE).

2 M€ seront notamnent engagés dans le cadre d'un Fonds exceptionnel d’urgence en soutien au secteur associatif alsacien. Ce fonds entend répondre aux difficultés rencontrées par les associations dans les domaines de la culture, du sport, de la jeunesse, de l’éducation populaire, de la solidarité, contraintes d’annuler des évènements et manifestations.

D’autres décisions indispensables à la vitalité des territoires ont également été prises dont voici les plus significatives :

Dans le domaine de la solidarité
42 225 € d’aides départementales sont destinées au financement de 33 postes d'animateurs de Relais Assistants Maternels, répartis sur l’ensemble du territoire. Leurs missions principales consisteront notamment à favoriser la rencontre et les échanges des assistant(e)s maternel(le)s, des enfants accueillis et des parents, mais aussi de susciter et promouvoir la formation des assistant(e)s maternel(le)s.

145 545 € seront versés pour soutenir les missions des Centres Communaux d’Action Sociale sur l’ensemble du Département, le Réseau Parents 68, 3 épiceries sociales à Kingersheim, Riedisheim et Thann et le CLIC des aînés de Mulhouse.

Pour la culture et le patrimoine
Près de 230 000 € seront dédiés aux structures associatives, à l’organisation de festivals et manifestations dans les territoires, aux lieux de diffusion et opérateurs culturels tels l’Opéra national du Rhin, le CRMA (Centre de ressources musiques actuelles) de Colmar, l’Espace Rhénan de Kembs, aux écoles de musique mais aussi au Syndicat Mixte du Mémorial Alsace Moselle de Schirmeck et à l’organisation d’une exposition sur les sites de mémoire de la Grande Guerre dans le Haut-Rhin.

Dans le domaine des routes et des infrastructures
L’Assemblée a approuvé l’ouverture de l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique et relative aux autorisations environnementales correspondant  aux travaux d’aménagement de la RD105 à St-Louis.

Ce projet d’ensemble s’inscrit dans le cadre du projet Euro3lys à vocation économique, résidentielle et de loisirs.

Au total, la Collectivité départementale consacrera 53 M€ à ce projet global d’aménagement de voiries (RD105 et échangeur autoroutier).

Nouvelle dénomination du collège de Fortschwihr
Il s’appellera désormais collège Alice Mosnier, du nom d’une proche de Jean Moulin, résistante durant la Seconde Guerre mondiale. Ce nom a été proposé par les éllèves de l'établissement. Pionnière dans le domaine du développement durable, elle a été Présidente de la Maison de la Nature de Muttersholtz et Présidente fondatrice de l’ARIENA. Elle fut également la première femme élue au Conseil Régional d’Alsace en 1977.

Ressources
OK_NP_PLAN_DE_SOUTIENmod.docx (docx - 125.26 Ko)