Les élèves sont de retour dans les collèges

Publié le
lun, 08/06/2020 - 17:15
Après la longue période de confinement imposée par la pandémie de Covid-19, les collèges ont réouvert le mardi 2 juin. Le Conseil départemental du Haut-Rhin a travaillé en étroite collaboration avec l’Education Nationale pour assurer un accueil sécurisé à l’ensemble des collégiens ainsi qu’à la communauté éducative et au personnel administratif et technique intervenant au sein des établissements. Exemple concret au collège René Schickele à Saint-Louis.

Un parcours « protégé » pour chaque élève : exemples concrets de reprise avec les collèges René Schickele et Forlen à Saint-Louis

Environ 90 élèves sont attendus par jour en juin (sur un total de 440) au collège Schickele de Saint-Louis. Ils seront encadrés et accompagnés par l’équipe de direction et 27 professeurs. 4 ATC seront présents, chargés du nettoyage et de la désinfection des locaux.

Dès leur arrivée au collège, les élèves suivent un parcours « protégé », matérialisé par un marquage au sol (fléchage dans les bâtiments). 

Chaque salle a été aménagée pour permettre la distanciation physique et dispose de gel hydro alcoolique. 

A midi, chaque collégien apporte son repas qui sera consommé, en fonction de la météo, soit dans la cours de récréation soit dans la salle polyvalente, toujours dans le respect des gestes barrière. 

L’infirmière scolaire de l’établissement est chargée tout au long de la journée de former les personnels et les élèves aux gestes barrières. La fin des cours est fixée à 16h30.

S’agissant plus particulièrement de la réouverture des cantines, comme c’est le cas au collège Forlen, sur la base de leur expérience de terrain mais aussi du guide/restauration réalisé par le Département, l’équipe de direction du collège et le chef de cuisine Bruno Munoz ont également établi un parcours sécurisé au niveau du réfectoire. 

L’objectif est de garantir aux élèves un accueil dans des conditions sanitaires et de respect des mesures barrières sans faille.

 

En complément des actions conduites par la direction du collège, selon les directives données par l’Education Nationale, le Conseil départemental du Haut-Rhin a, de son côté, adapté et réévalué le niveau de service sur les missions de nettoyage, de restauration et de maintenance pour répondre aux exigences sanitaires liées au déconfinement (nettoyage et désinfection des locaux notamment).

 

Concrètement cela se traduit par : 

  • La fourniture aux ATC (Agents Techniques des Collèges) de masques, de surblouses, de gants, de lunettes de protection ainsi que de gel hydro-alcoolique et de produit virucide.
  • La forte mobilisation des ATC, et quand cela est nécessaire, de prestataires extérieurs pour assurer le protocole sanitaire ; le nettoyage et la désinfection régulière des locaux et des équipements étant des composantes essentielles de la lutte contre la propagation du virus.
  • Un accompagnement renforcé des chefs d’établissement et des équipes sur place par les agents du Département (entretiens personnalisés, aides en personnel et en matériel…)
  • L’élaboration et la mise à disposition des chefs d’établissement d’un protocole pour la sécurisation optimale des demi-pensions. Ce manuel reprend étape par étape les points clés de l’organisation, de la production et de la distribution des repas pour assurer un service dans le respect des gestes barrières et de la distanciation physique. 

L’ensemble des mesures prises constitue un cadre général d’actions qui peut être adapté dans chacun des collèges.

La reprise en chiffres dans les 57 collèges haut-rhinois

Le Département a fourni aux Agents Techniques des collèges :  

  • 5 000 masques réutilisables, 
  • 800 paires de gants au nitrile, 
  • 500 paires de lunette de protection, 
  • 2 000 surblouses (fournies par Europa Park), 
  • 570 litres de produit virucide pour le nettoyage des surfaces,
  • 2 tonnes de gel hydro alcoolique. 

 

65 % des Agents Techniques des Collèges sont présents (soit 320 agents mobilisés pour le 2 juin aux côtés de la communauté éducative).

Les élèves : près de 5 100 collégiens attendus en juin (18 % de l’effectif total habituel qui approche les 29 800 collégiens). En moyenne 100 élèves par jour par établissement mais il convient de nuancer : certains accueillent tous les élèves le 2 juin, d’autres les reçoivent un jour sur deux, ou une semaine, et par groupe. 

Concernant les collèges dotés d’une demi-pension, 50 % des établissements proposent un repas sur place, les autres demandent aux familles de donner un repas tiré du sac à leur enfant. Certains collèges ont organisé leur planning par demi-journée, les élèves rentrent déjeuner à la maison. 

Les transports scolaires sont assurés comme avant le confinement. La Région Grand-Est n’a pas mis en place de mesures spécifiques.

 

Des efforts constants pour assurer la continuité pédagogique tout au long du confinement

Tout au long de la période de confinement, le Département s’est engagé aux côtés de l’Education Nationale au service de la sécurité sanitaire et de la continuité pédagogique.Brigitte Klinkert s’est entretenue très régulièrement, au cours de réunions de travail, avec Elisabeth Laporte, Rectrice d’Académie et Anne-Marie Maire, Directrice des Services Départementaux de l’Education Nationale (DASEN).

Dès la fermeture des collèges le 16 mars, le Département a réouvert selon des critères très stricts 8 établissementspour l’accueil des enfants des soignants (les collèges Lucien Herr à Altkirch, Molière à Colmar, Mathias Grunenwald à Guebwiller, François Villon à Mulhouse, René Schickele à Saint-Louis, Remy Faesch à Thann). 50 enfants en moyenne ont été accueillis dans chaque établissement.

Le Conseil départemental du Haut-Rhin a mis à disposition des équipements numériques (738 tablettes) pour les familles qui en étaient dépourvus, afin de permettre aux élèves de poursuivre leur apprentissage depuis leur domicile. 

Pour identifier les besoins, les collèges ont contacté les familles afin de vérifier leurs équipements disponibles. En parallèle, les établissements, avec le concours des techniciens de maintenance informatique du Département, ont préparé, conditionné et étiqueté les équipements dans les collèges.

La distribution a été réalisée par le personnel de l’administration départementale (Service de la Lecture Publique).

Tous les collégiens et enseignants du Haut-Rhin ont pu bénéficier, grâce au Département, de l’accès à la plate-forme Educ’Arte (plus de 1 000 programmes, sur l’ensemble des disciplines et grands sujets d’actualité, avec des vidéos en français, allemand et anglais).

De plus, les ressources numériques de la médiathèque départementale sont également en accès libre pour tous les haut-rhinois, dont les jeunes, depuis le début du confinement.

Enfin, sur la base du volontariat, certains chefs de cuisine, seconds de cuisine et agents polyvalents sont venus renforcer les équipes de 4 EHPAD à Beblenheim, Mulhouse, Ensisheim et d’une MECS (Maison pour Enfants à caractère social) à Seppois-le-Bas.