Des travaux de confortement sur le barrage de Kruth-Wildenstein

Publié le
lun, 22/01/2018 - 10:15
Le Conseil départemental du Haut-Rhin informe de la programmation de travaux de confortement de l’ouvrage du barrage de Kruth-Wildenstein. Dans cet objectif, des études sismiques préalables ont été conduites en 2017 et un marché de maîtrise d’œuvre sera lancé au premier trimestre 2018 pour des travaux envisagés en 2019 ou au plus tard en 2020.

Le Barrage de Kruth-Wildenstein est une propriété départementale. Construit de 1962 à 1964 pour soutenir les étiages de la Thur encore fortement industrialisée, il a aussi une fonction de rétention des crues en hiver qui a été fort utile lors du dernier événement des 4-5 janvier 2018, permettant de retenir plus de 1,5 Mm3 et de réduire de 24 m3/s le débit de point de la crue de la Thur (25%). C’est un ouvrage plus indispensable que jamais au bon fonctionnement des dernières industries de la vallée de la Thur (notamment le site chimique CRISTAL PPC dont dépendent 550 emplois directs et 1 500 emplois indirects) et pour la protection des populations contre les crues de la Thur dont les dégâts seraient catastrophiques sans la présence du barrage.

Le barrage a été construit de manière « originale » pour l’époque, il s’agit d’un ouvrage très stable de type « barrage poids sans noyau d’argile », mais avec un parement amont étanche en béton bitumineux. Cette protection est constituée de 4 couches successives de béton bitumineux : 2 couches d’étanchéité et 2 couches de protection mécanique.

Les travaux porteront notamment sur la première couche de protection mécanique sur laquelle est apparue des signes de vieillissement. Le bureau d’études agréé ISL qui analyse les données d’auscultation a établi un examen technique complet du barrage en 2017 et a révélé que l’ensemble de l’équipement restait en bon état. Les trois autres couches de protection mécanique et d’étanchéité sont intactes et ne révèlent pas de défaut.

Un professeur allemand spécialiste de ces barrages en béton bitumineux (nombreux en Allemagne) a été consulté et a rendu un diagnostic au début de l’année 2017 indiquant le vieillissement progressif du béton bitumineux. Suivant les recommandations de cet expert - recommandations confirmées par le bureau d’études ISL - et dans un objectif de précaution, le Département continuera à gérer le barrage en veillant comme par le passé à ne pas faire varier trop rapidement le niveau du barrage et en renforçant le suivi des débits drainés. Ces débits sont suivis en continu avec un système de télésurveillance et quotidiennement par les gardes-barrages.

Dans ce cadre, un arrêté préfectoral visant à acter la mise en révision spéciale du barrage sera publié au début du mois de février.