Discours de Brigitte Klinkert à l'occasion de la cérémonie des voeux aux maires et forces vives du Haut-Rhin

Publié le
ven, 12/01/2018 - 19:45
"Vous êtes ici les représentants de toutes celles et tous ceux qui font la richesse du Haut-Rhin et de l’Alsace" a souligné Brigitte Klinkert aux personnalités et maires venus nombreux assister à la cérémonie des voeux 2018. "La priorité des priorités est le développement de l’emploi et les politiques dédiées à l’insertion mais aussi l’avenir de notre jeunesse" a poursuivi la Présidente avant d'ajouter : "nous formulons le voeu d'une Alsace enfin retrouvée, épanouie et européenne... une collectivité résolument tournée vers l’innovation qui, avec ses voisins allemands et suisses, fera battre plus vite et plus fort, le cœur européen de la France".

Mesdames et Messieurs,

C’est avec plaisir, honneur mais aussi fierté et émotion que je prends la parole devant vous, ce soir, pour vous présenter, au nom de l'ensemble de mes collègues, les vœux du Conseil départemental du Haut-Rhin pour cette année 2018.

Pas seulement parce qu’il s’agit d’une « première » pour moi, en tant que Présidente de cette assemblée.

Mais aussi et surtout, parce je suis extrêmement touchée de pouvoir m’adresser à toutes celles et à tous ceux qui représentent nos territoires et toute l’énergie qui en émane.

Chacune et chacun de vous est une force vive, une source d’énergie et d’exemple. Toujours engagés, je le sais.

Par votre détermination à servir.

Par votre volonté de vous consacrer quotidiennement à l’intérêt général.

Par cette véritable « vocation » qui vous anime et qui rime si bien avec « passion ».

Par votre engagement sans compter qui génère des satisfactions et parfois même des remerciements, mais qui implique aussi bon nombre de concessions et tant de renoncements.

Vous êtes sans conteste le plus bel antidote à la morosité qui affecte bien trop souvent notre société.

Vous êtes sans le moindre doute le plus beau démenti à ceux qui prétendent que notre société ne serait qu’individualisme et égoïsme.

Vous êtes une raison d’espérer, pour nous et surtout pour nos concitoyens.

Des forces vives, vous l’êtes donc aussi, ce soir, « par délégation », si vous me permettez cette expression.

Car vous êtes ici, les représentants de toutes celles et de tous ceux qui font la richesse du Haut-Rhin et de l’Alsace : tous ces élus municipaux et intercommunaux, tous ces chefs d’entreprise, artisans et commerçants, tous ces responsables associatifs et bénévoles, tous ces membres des forces de l’ordre et de la sécurité civile, tous ceux qui s’engagent pour le bien commun et qui contribuent à rendre la vie de chacun plus agréable, ou parfois, tout simplement hélas, plus supportable.

C’est donc à vous, à eux, mais aussi à l’ensemble des Haut-rhinois, que je tiens à présenter, au nom de mes collègues conseillers départementaux, mes vœux les plus chaleureux de bonheur, de réussite et surtout de santé pour 2018.

Ich wünsche Ihnen ganz herzlich, ein sehr glückliches neues Jahr

Alles güeta fer's Neïjohr !

Que cette année 2018 soit une année riche en projets, une année riche en rêves réalisés pour chacune et chacun d’entre vous, et pour les collectivités, organismes et entreprises dont vous assurez la responsabilité.

Le Conseil départemental du Haut-Rhin, collectivité de proximité, cherchera toujours, à hauteur de ses compétences et de ses moyens, à être à vos côtés pour que nous avancions ensemble, vers un avenir plus serein et plus porteur d’espoir.

Oui, je souhaite que cette année nous permette de faire avancer ensemble le Haut-Rhin dans la solidarité et la créativité.

Comme pour vous, notre objectif est plus que jamais de veiller à ce que tous les Haut-rhinois soient en mesure de vivre le mieux possible, et surtout, à ce que chacun puisse le faire dans la dignité et avec le respect qui est dû à chaque personne.

Nous voulons que pour chaque Haut-Rhinois, leur département soit un territoire solidaire, mais aussi le territoire de tous les possibles pour créer, rêver, innover, entreprendre. Réaliser leurs projets. Une terre de solidarité, une terre d’opportunités.

2018 sera à cet égard une année décisive pour notre collectivité.

Grâce en particulier au travail de fond mené depuis le début de notre mandature, nous avons pu adopter, lors de mon élection, une feuille de route ambitieuse et audacieuse qui répond à des enjeux essentiels de notre société :

- Il y a tout d'abord le développement de l'emploi qui constitue la priorité de nos priorités, et mobilise TOUTES nos politiques, notamment, bien-sûr, celle dédiée à l'insertion.

Tout sera mis en œuvre pour agir dans la plus grande proximité avec les acteurs économiques, afin de répondre au mieux à leurs attentes, ainsi qu’à celles de nos demandeurs d’emploi.

Outre le dispositif bénévolat/rSa qui entrera dans sa phase de pleine exécution, nous multiplierons les passerelles innovantes entre nos allocataires, nos services sociaux et les entreprises.

L’emploi est au cœur de notre pacte social, ce n’est pas seulement un chiffre ou une statistique, une fois par mois. C’est avant tout des situations humaines, des parcours de vie à accompagner.

Avoir un travail, ce n'est pas être le spectateur, mais l’acteur de sa vie.

- Notre deuxième orientation forte est l'avenir de notre jeunesse. Pour favoriser sa réussite et son épanouissement, notre conseil départemental se déclare "prêt".

PRÊT comme ce "Programme de Réussite Educative pour Tous" qui guidera nos politiques éducative, culturelle, sportive et sociale, auxquelles seront consacrés 500 M€ dans les dix prochaines années, dont 160 pour les investissements dans nos collèges.

Les jeunes d'aujourd'hui, ce sont les adultes de demain. Nous voulons leur donner les clés d'une vie d'adulte sereine, exaltante et foisonnante, choisie et non subie.

Nous nous attacherons notamment à développer l’engagement citoyen des jeunes. Car oui, inciter les jeunes à s’engager pour poser les fondations de la société de demain, c'est construire avec eux, un avenir plus fraternel.

Le concours de dessin que nous avons lancé pour les commémorations du Centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, et de l'ouverture de l'Historial Franco-Allemand du Hartmannswillerkopf, en est une très belle illustration.

Organisé sur le thème : "Amitié, liberté et paix - Freundschaft, Freiheit und Friede", il a permis à 200 collégiens de démontrer leurs talents.

Les gagnants sont les sept "artistes en herbe" qui sont présents à mes côtés ce soir. Leurs réalisations ont inspiré les cartes de vœux 2018 du conseil départemental, comme vous le montrera la vidéo qui sera diffusée dans quelques instants.

- Troisième priorité : la solidarité avec les plus fragiles de nos concitoyens, qui reste évidemment notre cœur de mission et notre mission de cœur. Une mission à laquelle nous consacrons chaque année près de 400 M€. Car il n’y a pas d’avenir sans solidarité.

- Enfin, le développement durable et équilibré de nos territoires dans toutes ses dimensions, notamment celles de la préservation de l'environnement et de la transition énergétique. Deux domaines dans lesquels l'Alsace a toujours été pionnière, volontariste et innovante.

Tous ces projets stratégiques, nous les avons construits collectivement, avec mes collègues et les agents du Département à qui je veux rendre hommage.

Je veux dire ma chance, ma fierté, ma reconnaissance de pouvoir m’appuyer, tant au sein de l'assemblée départementale, que dans notre administration, sur des femmes et des hommes qui s’engagent chaque jour avec cœur et une authentique passion de l’autre.

Nous l’avons encore vu il y a quelques jours, avec la mobilisation sur tous les fronts aux côtés des communes et du SDIS, suite au passage de la tempête ELEANOR.

C'est cet engagement de chacun de mes collègues conseillers départementaux et l'implication de chaque collaborateur de notre administration, qui nous ont permis d'adopter un budget d’action et d’efficacité pour 2018.

Un budget destiné à passer des paroles aux actes, malgré un contexte financier de plus en plus délicat.

Un budget qui nous donne les moyens de notre ambition et de notre audace, tout en épargnant le contribuable, et en préservant nos marges de manœuvre pour le futur.

Un budget qui rendra possible les premières applications concrètes de notre feuille de route stratégique.

Un budget qui nous permettra d’unir notre volonté à la vôtre, Mesdames, Messieurs, et d’agir ensemble pour un département accueillant, entreprenant et solidaire. 

Tel est le vœu le plus cher qu'avec mes collègues conseillers départementaux, nous formulons pour le Haut-Rhin et pour les Haut-rhinois en 2018.

Le vœu le plus cher, oui. Mais sans doute à égalité avec un autre vœu, indissociable de celui-ci.

Un vœu qui correspond à un véritable besoin et que je partage au plus profond de moi-même avec une immense majorité d'Alsaciens : celui d'une Alsace enfin retrouvée, épanouie et européenne. N'est-ce pas, cher Frédéric BIERRY ?

D'ailleurs, je serais heureuse que tu nous rejoignes sur cette scène.

Ce que nous voulons, ce n'est pas une demie Alsace, pas une Alsace de façade, mais bien cette Alsace qui, depuis des siècles, a eu la capacité d’étonner le monde par ses innovations et son audace, parce qu’elle avait entre ses mains, les moyens de le faire.

Comme bon nombre d'entre vous, et comme beaucoup d'Alsaciens, j'ai eu l’impression de perdre une grande partie de mon identité,  quand l'Alsace a disparu de la carte institutionnelle de notre pays.

Comme bon nombre d'entre vous, je m'étais pourtant fortement engagée pour qu'il en soit autrement.

Mais aujourd'hui, avec Frédéric BIERRY, forts de l'appui de nos collègues conseillers départementaux bas-rhinois et haut-rhinois, nous sommes plus que jamais déterminés à rendre à l'Alsace, son existence en tant que collectivité.

Vous le savez, nous avons engagé avec les parlementaires alsaciens, jusqu'au sommet de l'Etat, une démarche pour un projet de collectivité à statut particulier, afin de refaire de l'Alsace, un territoire fort.

Nous voulons une collectivité nouvelle dont l'organisation et le fonctionnement garantiront, à la fois, l'efficacité territoriale, l'exemplarité politique et l'intégration européenne.

Nous voulons une collectivité forte dont les nouvelles compétences permettront à l'Alsace d'exploiter pleinement les atouts qui sont les siens, grâce à sa position au centre de l'espace rhénan qui est notre vrai territoire de vie.  Une Alsace fière de ses valeurs de rigueur et d'efficacité, de ses richesses linguistiques, patrimoniales, culturelles et touristiques.

Nous voulons une collectivité moderne dont le dynamisme rendra à l'Alsace, la faculté d'impulser son développement économique, la capacité de créer des emplois et la possibilité de maîtriser l'aménagement de son territoire...et donc de maîtriser son destin.

Pierre PFLIMLIN, grand européen a toujours clamé « Je suis Européen car je suis Alsacien ». Oui nous sommes Européens, car nous sommes Alsaciens. Oui nous nous battrons toujours contre le repli et pour l’ouverture, car nous sommes Alsaciens.

C'est pourquoi, nous voulons une collectivité résolument tournée vers l'innovation qui, avec ses voisins allemands et suisses, fera battre plus vite et plus fort, le cœur européen de la France.

Pour conclure, permettez-moi une nouvelle fois, de vous présenter, ainsi qu'à vos proches et à tous ceux qui vous sont chers, mes Vœux les plus sincères pour une année 2018 d'amitié, de liberté et de paix.

Ein frohes neues Jahr, in Freundschaft, Freiheit und Friede !

Alles güeta fer's Neïjohr !

Et maintenant, place à la vidéo de présentation de nos jeunes artistes, puis à la chorale "68 Arts", qui est composée exclusivement d'agents départementaux et qui accompagnera notre soirée.

Grand merci à nos chanteurs et au groupe "Les Z’Improbables" qui nous a accueillis en musique.

Excellente soirée à toutes et à tous !