L'accueil temporaire

Selon les places disponibles, l’accueil temporaire d’une personne en situation de handicap peut être proposé au sein d’un établissement spécialisé pour une durée maximale de 90 jours/ an.

La demande est à formuler auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Les interventions à domicile

Les familles peuvent solliciter, à leur initiative, des services d’aide à la personne ou embaucher une tierce personne qui interviendra au domicile pour prendre le relais des aidants auprès de la personne en situation de handicap. Les professionnels qui prendront en charge la personne en situation de handicap peuvent aider à la réalisation des actes essentiels y compris à la participation à la vie sociale.

Le financement des interventions à domicile diffère selon chaque situation individuelle. Il s’effectue toujours sur devis et sous réserve d’éligibilité.

  • Pour les enfants, les représentants légaux peuvent solliciter soit un complément ou une révision du complément de l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et/ou la Prestation de compensation du handicap (PCH)
  • Pour les adultes, la Prestation de compensation du handicap (PCH) peut également être demandée.

Les structures d'accueil pour les vacances ou les loisirs

Pour les vacances, les personnes en situation de handicap peuvent être accueillies :

  • en milieu ordinaire pour les enfants (halte-garderie, centre de loisirs sans hébergement, colonie de vacances)
  • en milieu spécialisé (séjour adapté, hébergement spécialisé)
  • en accueil avec la famille dans une structure adaptée

Pour les loisirs, il existe des activités culturelles ou sportives ou des groupes d’entraide mutuelle.

Vous pouvez vous renseigner auprès des associations et des structures d’accueil.

Le financement de ces accueils diffère selon chaque situation individuelle. Il s’effectue toujours sur devis et sous réserve d’éligibilité.

  • Pour les enfants, les représentants légaux peuvent solliciter soit un complément ou une révision du complément de l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et/ou de la Prestation de compensation du handicap (PCH)
  • Pour les adultes, la Prestation de compensation du handicap (PCH) peut également être demandée.