L’Alsace s’habille de vert : liberté et responsabilité. La réaction de Brigitte Klinkert aux annonces du Premier Ministre

Publié le
jeu, 28/05/2020 - 20:15
« Le Premier Ministre a confirmé ce soir le passage en vert de l’Alsace. C’est un soulagement et une source d’espoir pour les Alsaciens après des semaines dramatiques, douloureuses, endeuillées, faites d’efforts et de sacrifices inédits. Je veux en remercier les Alsaciennes et les Alsaciens. Lire la suite ci-dessous.

Nous retrouvons une grande partie de notre liberté mais cette liberté doit rimer avec responsabilité : respect des mesures de sécurité, des gestes barrières et port du masque. Chacun doit faire son maximum pour assurer sa sécurité et celle des autres.

La situation s’est nettement améliorée mais nous devons rester vigilants, éviter les déplacements superflus et les rassemblements de plus de 10 personnes, privilégier le télétravail.

Je me félicite de l’abandon de la règle des 100 km que j’appelais fortement de mes voeux depuis plusieurs jours. Je me félicite également de la réouverture des bars, restaurants, cafés, équipements culturels et touristiques qui font partie du patrimoine alsacien et sont stratégiques pour notre art de vivre et notre économie.

Je désapprouve en revanche fortement le maintien de la fermeture de nos frontières avec l’Allemagne et la Suisse jusqu’au 15 juin. C’est un enjeu humain et économique. J’appelle le Premier Ministre à accélérer la réouverture et continuerai ma mobilisation en ce sens.

Le Conseil départemental est pleinement mobilisé avec l’Education nationale depuis plusieurs semaines pour rouvrir nos collèges la semaine prochaine dans les meilleures conditions de sécurité.

Nous mobilisons aussi tous nos moyens et toute notre énergie pour accompagner les acteurs économiques du territoire, sauver nos emplois et aider ceux que la crise a poussé dans la précarité. Si le péril sanitaire recule, le péril social s’approche. C’est une bataille immense qui nous attend mais nous serons au rendez-vous.

Plus que jamais nous devrons être raisonnables et responsables, unis et solidaires pour éviter une recrue de l’épidémie et permettre à l’Alsace de se relever. »