Les sites funéraires et mémoriels de la Grande Guerre (Front Ouest) candidats à l'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité.

Où en est le projet?

Le dossier de candidature a été déposé le 30 janvier 2017 par la délégation permamente de la Belgique auprès de l'UNESCO, avec le soutien de la France. L'instruction du dossier par les experts a démarré et les visites des sites vont être programmées.

Infos utiles
dossier de presse.pdf (pdf - 1.09 Mo)
Mot de soutien .pdf (pdf - 345.07 Ko)

Quels sont les porteurs du projet?

Le dossier de candidature a été réalisé coté belge par l’agence "Patrimoine de Flandres"  et le "Département du Patrimoine de la Région de Wallonie", et coté français, par l’association" Paysages et Sites de Mémoire de la Grande Guerre" qui a assuré, sous l'égide du Ministère de la Culture, la coordination des travaux des divers partenaires dont les 13 Conseils départementaux du Front Ouest et les principaux gestionnaires des sites funéraires et mémoriels.

Quels sont les sites concernés?

139 sites funéraires et mémoriels (cimetières, chapelles, monuments,...) ont été sélectionnés illustrant la diversité et la représentativité du bien en série.

Chacun de ces sites contribue de façon singulière à la Valeur Universelle Exceptionnelle portée par la série.

Dans le Haut-Rhin les 6 sites proposés sont:

  • le Linge avec les cimetières du Wettstein et de Hohrod-Bärenstall
  • la Tête des Faux avec le cimetière du carrefour Duchesne et les anciens cimetières Kahm et Rabenbühl
  • l'ancien cimetière Germania au Gaschney
  • le cimetière roumain de prisonniers de Soultzmatt
  • le Hartmannswillerkopf-Vieil Armand avec le cimetière du Silberloch et son monument national, ainsi que l'ancien cimetière des Uhlans
  • le cimetière de Moosch

Une plaquette et une exposition ont été réalisées qui présentent ce projet et ces lieux, si vous souhaitez en savoir plus rendez-vous dans la rubrique des informations utiles.

Quelle est la valeur universelle exceptionnelle de ces sites ?

Selon la convention de l'UNESCO, la Valeur Universelle Exceptionnelle renvoie à une importance culturelle et/ou naturelle tellement exceptionnelle qu'elle dépasse les frontières nationales et qu'elle présente le même caractère inestimable, pour les générations actuelles et futures de l'ensemble de l'humanité. A ce titre, si un bien remplit les critères définis par l'UNESCO, il peut être inscrit sur la liste du patrimoine mondial.

Pour les sites proposés les critères développés sont :

-L’apparition de nouvelles sensibilités envers les soldats et civils morts à la guerre 

Pour la première fois dans l’histoire, chaque victime morte au combat est reconnue individuellement, au travers du droit à une sépulture individuelle, apportant une réponse humaine à la mort de masse provoquée par la guerre. La reconnaissance de l’individu va jusqu' à inscrire le nom de chacun sur les emblèmes ou les mémoriaux, et les identités philosophiques et/ou religieuses sont respectées.

- L’apparition de nouveaux modèles architecturaux

Les sites retenus, témoignent de la création d’une nouvelle typologie d’éléments décoratifs, architecturaux et paysagers de qualité exceptionnelle, créés et organisés suivant des sensibilités culturelles ou des styles nationaux, avec une attention prêtée à l’esthétique qui est universelle.

- Une mémoire funéraire nouvelle

Les sites funéraires et mémoriels accompagnent le deuil des proches et visent à donner un sens à la disparition d’une grande partie de la population masculine, dans des sociétés traumatisées. En ces lieux, l’histoire de la mémoire prend une valeur exceptionnelle. Aujourd’hui encore, les sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale sont des lieux de recueillement et de célébration de la mémoire des morts tournés vers la paix et la réconciliation.