Les mesures liées à la RQTH

    La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ne procure aucune prestation financière. Elle permet :

    • d'être considéré comme « public prioritaire » dans les dispositifs d'aide à l'insertion et à l'emploi et d’accéder ainsi aux mesures proposées à d'autres publics en difficulté (chômeurs de longue durée, allocataires du revenu de Solidarité active), parfois sans autre condition,
    • d'accéder aux services de CAP Emploi,
    • de prétendre aux différentes aides et mesures d'accompagnement à l'insertion, à l'emploi ou à la création d'activité proposées par l'AGEFIPH (dans le secteur privé) et le FIPHFP (dans la fonction publique),
    • de bénéficier d'aménagements spécifiques (poste de travail, aménagement d'horaires, formation, temps partiel de droit dans la fonction publique) et, d'une manière générale, de l'ensemble des mesures permettant le maintien dans l'emploi,
    • d'ouvrir droit, dans le secteur privé, au doublement de la durée du préavis légal en cas de licenciement (avec un maximum de trois mois),
    • d'accéder aux services du Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés (SAMETH) en vue d'une démarche de maintien dans l'emploi,
    • de bénéficier d'un recrutement direct dans la fonction publique par la voie contractuelle. Ce type de recrutement donne vocation à la titularisation,
    • de bénéficier, dans la fonction publique, d'une priorité de mutation et des procédures de détachement ou de mise à disposition auprès d'une autre administration.