Les vœux de l'Alsace aux Alsaciens de Paris

Publié le
mer, 29/01/2020 - 14:30
Brigitte Klinkert était ce mercredi 29 janvier à la Maison de l'Alsace à Paris pour présenter les vœux de la Collectivité européenne d'Alsace aux Alsaciens de Paris. Aux côtés de Frédéric Bierry, la Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin a ainsi rappelé combien, avec la Collectivité européenne d'Alsace, les Alsaciennes et les Alsaciens avaient plus que jamais l'Alsace en partage pour relever ensemble les défis du quotidien mais aussi ceux de l'avenir. Lire ci-dessous le discours.

©Stéphane Kyndt

DISCOURS DE MADAME LA PRESIDENTE

VŒUX AUX ALSACIENS DE PARIS

Mercredi 29 Janvier 2020 – Maison de l’Alsace à Paris

 

Quel plaisir de vous retrouver toutes et tous ce soir, ici à Paris, dans ce coin d’Alsace sur la plus belle avenue du Monde, pour ce désormais traditionnel rendez-vous de début d’année.

Lors de notre première rencontre en janvier 2018, le Préfet MARX n’avait pas encore été missionné pour commettre son rapport sur l’avenir institutionnel de l’Alsace. Lors de nos vœux de janvier 2019 nous venions de signer les Accords de Matignon.

Dans un an, à la même date, la Collectivité européenne d’Alsace sera déjà une réalité. L’Alsace aura réapparu sur les cartes de France et dans le quotidien des Alsaciens.

Que de chemin parcouru en 2 ans à peine grâce à l’engagement et à la mobilisation de l’ensemble des Alsaciens, des élus du Haut-Rhin et du Bas-Rhin unis et soudés comme jamais et de l’ensemble de nos partenaires dont vous êtes.

Il nous reste à présent quelques mois pour finir de construire ensemble concrètement cette collectivité inédite en France.

Vous le savez une loi spécifique a créé cette nouvelle Collectivité pour reconnaître à l’Alsace ses spécificités et lui donner les moyens d’exploiter tous ses atouts en France, dans l’espace rhénan et en Europe. Cette loi, l’une des mieux votées des 10 dernières années, a été votée par 441 voix, soit 83% de la représentation nationale. Cela atteste du large consensus autour de ce projet mais aussi du large soutien et de la confiance de la représentation nationale, au-delà des clivages, envers l’Alsace.

Après Paris, Lyon, Marseille et la Corse, nous ne sommes que la 5ème collectivité sur 36.000 en métropole à bénéficier d’un tel traitement. Nous devons et surtout nous pouvons en être fiers ! C’est une reconnaissance inédite de nos spécificités et de notre rôle au cœur de l’Europe.

Cette collectivité exercera toutes les missions actuelles des deux Départements alsaciens, mais elle aura en plus, les compétences très importantes qui lui ont été confiées par la loi du 2 août 2019.

La Collectivité Européenne d’Alsace aura le leadership du transfrontalier, coordonnera la politique du tourisme et du bilinguisme, aura un rôle inédit sur les mobilités avec le transfert des routes, assurera le marketing et la promotion du territoire, pour développer de nouvelles politiques au service de l’ensemble des territoires.

Elle permettra demain à nos jeunes parfaitement bilingues d’accéder à un marché de l’emploi trinational à 360°, elle permettra des mobilités plus écologiques et simplifiées, avec les liaisons ferroviaires Colmar-Freiburg et Haguenau-Rastatt par exemple, elle permettra de mobiliser compétences et ressources autour de projets d’avenir comme la construction de l’après centrale nucléaire de Fessenheim. Elle renforcera Strasbourg dans son rôle de siège du Parlement européen et de capitale européenne. Elle permettra de travailler sur des sujets aussi fondamentaux que ceux de la santé par exemple, notamment à Wissembourg où une mobilisation des acteurs du territoire est déjà forte.

Grâce à cette nouvelle collectivité, l'Alsace sera le trait d'union privilégié entre la France et l'Allemagne et la Suisse, en plein cœur de l'Europe. Elle sera le cœur européen de la France. Un cœur battant. Elle sera également un laboratoire de décentralisation et du droit à la différenciation.

La Collectivité Européenne d’Alsace est une première étape mais une première étape indispensable à laquelle personne ne croyait il y a encore quelques mois. C’est certes un projet avec un fort volet institutionnel mais c’est surtout et avant tout un projet construit pour changer et améliorer le quotidien des habitants, des associations, des entreprises, des élus locaux… Tant dans les sujets de proximité que pour les dossiers stratégiques.

Nous travaillons à la mise en œuvre d’un véritable service public alsacien, c'est à dire un service de grande proximité et de haute efficacité. Le tout garanti par un modèle de gestion "à l'alsacienne" fait à la fois de rigueur, de pragmatisme et de quête permanente de l'excellence.

Mais 2020 sera aussi l’année de construction de cette collectivité et de ses actions avec l’ensemble des citoyens, avec les responsables associatifs, économiques, culturels, avec les élus locaux. Car cette Alsace nous l’avons en commun, nous l’avons en partage et c’est ensemble que nous relèverons à la fois les défis du quotidien mais aussi ceux de l’avenir.

Alors que l’Europe est en crise, l’Alsace est une chance pour la France entière afin d’en faire le laboratoire d’une Europe plus citoyenne, plus concrète, plus intégrée et facile à vivre au quotidien. Une Europe qui amène de l’emploi, un meilleur accès aux soins, des déplacements plus faciles et moins coûteux, des opportunités pour les jeunes, un modèle de transition économique et écologique durable et vivable.

A ce titre j’aimerais évoquer avec vous deux initiatives que nous mettons déjà en œuvre :

Les veilleurs de cimetière dans le cadre de notre action pour la mémoire et le dialogue interreligieux. Nous recrutons et accompagnons des citoyens bénévoles pour veiller sur les cimetières israélites du territoire et lutter contre l’antisémitisme. Cette initiative est regardée avec intérêt dans la France entière.

« Ça turbine », manifestation à travers laquelle nous mobilisons acteurs de la recherche, de l’entreprise, associatifs et citoyens autour des défis de la transition énergétique. Nous voulons faire de l’Alsace et du Rhin supérieur le premier territoire entièrement alimenté en énergies propres et renouvelables.

Nous avons entre nos mains la chance et la tâche exaltante de construire un véritable espace de vie, de développement et d’innovation à l’échelle du Rhin Supérieur.

Comme l’a écrit le philosophe Henri BERGSON « L’avenir ce n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire ». C’est pour cela que nous sommes plus que jamais déterminés à conjuguer l’Alsace au futur et à la construire avec vous toutes et vous tous. Une Alsace dont l’ensemble des Français pourront être fiers. Un territoire qui donne à l’ensemble de ses habitants des raisons d’espérer et des opportunités à saisir.

Belle et heureuse année 2020 à toutes et à tous

 

Je vous remercie