Mise en œuvre du traité d’Aix-la-Chapelle : une avancée de plus vers la réouverture de la ligne ferroviaire Colmar-Fribour

Publié le
jeu, 02/07/2020 - 17:00

L’amélioration de l’offre de transports collectifs entre Colmar et Fribourg-en-Brisgau représente un intérêt marqué pour les échanges entre deux agglomérations voisines, distantes de moins de 40km et situées au cœur d’une région européenne dynamique économiquement, touristiquement et culturellement. À cet égard, la réouverture de la ligne ferroviaire Colmar-Fribourg est l’un des projets phares identifié parmi les 15 projets prioritaires du traité d’Aix-la-Chapelle.

Elle est également un des piliers du projet de reconversion industrielle du territoire de Fessenheim. Une première étude d’opportunité franco-allemande, initiée en avril 2018 par un accord franco-allemand a permis de confirmer la faisabilité technique du projet et d’identifier un potentiel de l’ordre de 4000 à 6000 voy./j pour un coût de réalisation initialement estimé entre 235 et 275M€.

Sur cette base l’État français, la Région Grand-Est, le Département du Haut-Rhin, le ministère fédéral des transports et des infrastructures numériques et le Land de Bade- Wurtemberg, réunis dans un comité de pilotage, viennent de réaffirmer leur volonté commune de soutenir et de faire avancer le projet en signant une convention engageant une nouvelle phase d’études. L’accord de financement signé permet d’engager une phase d’étude approfondie qui permettra de préciser les hypothèses d’exploitation de la ligne, d’étudier techniquement les équipements nécessaires, d’évaluer les impacts du projet et les mesures environnementales associées.

Ces études préliminaires d’un montant prévisionnel de 3,5 M€ seront financées pour moitié par les partenaires français (État, Région Grand Est, Département du Haut-Rhin) et pour moitié par les partenaires allemands (Gouvernement fédéral, Land Bade Wurtemberg). L’Europe apporte son soutien au projet via les fonds Interreg Rhin Supérieur à hauteur de 1,750 M€. Les études seront réalisées par le gestionnaire de réseau ferroviaire français SNCF Réseau pour la partie située entre Colmar et Volgelsheim et par le gestionnaire de réseau ferroviaire allemand DB-Netz AG pour la partie située en Allemagne.

Les deux opérateurs ont décidé d’étudier en commun la reconstruction du tronçon Volgelsheim-Breisach détruit depuis 1945. La nouvelle phase d’études démarrera en septembre 2020 pour de premiers résultats attendus pour la fin de l’année 2022.