"Ne rien jeter, c'est naturel !" : une action "coup de poing" du Département et d'autres opérateurs publics les 2 et 3 avril

Publié le
jeu, 28/03/2019 - 16:30
Les usagers de la route sont parfois tentés de jeter tout ou partie de leurs détritus par la fenêtre. Du 29 au 31 mars, dans le cadre de l’opération Haut-Rhin Propre impulsée par le Département, des milliers de bénévoles se mobiliseront en faveur du ramassage de déchets sur le bord des routes. Dans cette même perspective, des opérations communes de nettoyage entre différents opérateurs publics se tiendront le 2 avril : entre le Conseil départemental du Haut-Rhin et la Dir-Est vers les échangeurs autoroutiers de Sainte-Croix-en-Plaine/RD 1 (matin) et de la Semm/RD 415 (après-midi) ; ces axes routiers étant à proximité immédiate les uns des autres ; le 3 avril, de 9 h à 12 h, dans un secteur stratégique à l’entrée de la Ville de Mulhouse, à proximité du cinéma «Kinépolis » où l’attente aux feux tricolores « incite » hélas certains usagers à se débarrasser de leurs déchets. Et enfin, sur le même créneau horaire, au croisement de la RN 66 et RD 33 à Vieux-Thann.

Chaque opérateur public interviendra sur son réseau habituel. Au sud de Colmar et à Vieux-Thann, la Dir-Est se concentrera sur les bretelles d’autoroute et la route nationale, le Conseil départemental sur les routes départementales ; à Mulhouse, le Conseil départemental sur le carrefour RD 430 dans le prolongement de la bretelle de sortie d’autoroute « Mulhouse centre », à 80 mètres du Kinépolis, la Dir-Est sur la bretelle de l’A35, dans le sens Allemagne vers le centre-ville,  M2A et Ville de Mulhouse sur les îlots Avenue Robert Schumann et la bretelle RD 430 proche de la Cité Administrative.

Equipés de vêtements de haute visibilité, les agents seront à la manœuvre sur les accotements et le terre-plein central en fonction des endroits concernés par l’opération. La proximité immédiate de la route rend impossible toute intervention de bénévoles. Aucune perturbation de trafic n’est prévue.

Un travail de nettoyage considérable effectué par les agents

Cette action « coup de poing » vise à alerter les usagers sur la charge de travail occasionnée lorsqu’ils jettent des détritus depuis leurs véhicules. Ce ramassage des déchets toujours plus volumineux doit s’effectuer alors que les agents ont bien d’autres tâches à mener, dont les travaux d’entretien et de sécurisation de la chaussée.

En 2018, à titre d’exemple, 14 tonnes de déchets ont été recueillies uniquement sur les voies rapides de Burnhaupt à Colmar (RD 83) et de Mulhouse à Guebwiller (RD 430), ainsi que 16 autres tonnes depuis les poubelles des aires de repos de ce même réseau routier, ce qui équivaut à 375 kg par km.

A l’échelle du département, 4 équivalents temps plein (ETP) sont mobilisés sur le ramassage des détritus ces 3 dernières années (entre 4 700 et 5 250 heures par an). La levée des poubelles sur les aires de repos représente quant à elle 4 à 5 ETP sur la même période (5 230 à 5 870 heures par an).

Parmi les déchets en provenance des usagers, et parfois des camions de collecte, les canettes, bouteilles en plastique, paquets de cigarettes et autres emballages plastiques figurent parmi les détritus les plus courants.

Le Département appelle à la responsabilité des citoyens au volant et espère que le comportement des usagers évoluera vers un meilleur respect du vivre-ensemble. Ce manque de civisme est aujourd’hui une réalité partout en France.

Malgré tout, les mouvements issus de la jeunesse en faveur de l’écologie et du climat laissent entendre une prise de conscience collective. Ne rien jeter, c’est éviter par exemple qu’une bouteille s’élimine sur une longue période de 100 ans.