Orientations budgétaires 2018 : Agir et investir pour l'avenir

Publié le
lun, 06/11/2017 - 14:45
En préambule de la séance plénière du Conseil départemental, Brigitte Klinkert a prononcé un discours d’ambition pour une collectivité engagée aux côtés de tous les Haut-Rhinois. "Ce seront nos décisions politiques, nos stratégies financières et nos choix opérationnels qui feront avancer le Haut-Rhin : soyons ambitieux ! ", a-t-elle souligné.

Chers collègues,

Mesdames et Messieurs,

C’est avec grand plaisir que j’ouvre cette réunion publique qui sera principalement consacrée aux orientations budgétaires 2018.

Je vous y souhaite la bienvenue, avec une attention toute particulière pour notre nouveau collègue Marc MUNCK que je n'ai pas encore eu l'occasion d'accueillir comme il se doit au sein de notre assemblée. Bienvenue à toi, cher Marc.

Cette séance constitue une étape importante de la vie de notre collectivité, car elle fixe les orientations, les bases, sur lesquelles notre budget et donc nos actions pourront s’appuyer dans les prochains mois.

Elle représente aussi l’aboutissement d’une démarche à laquelle chaque élu de notre assemblée et chaque collaborateur de notre administration, aura participé avec tout l’engagement et tout le sens des responsabilités que nos concitoyens sont en droit d'attendre.

Mais cette séance traduira également une ambition forte, celle que nous partageons tous pour le Haut-Rhin, et dont les grandes lignes figurent dans la feuille de route politique que nous avons adoptée début septembre.

Cette ambition, c'est celle qui nous conduira à tout mettre en œuvre afin de pouvoir apporter notre PLEINE contribution à l'amélioration de la vie quotidienne des Haut-rhinois et au développement de nos territoires.

Je dis bien "PLEINE contribution" et non pas simplement "JUSTE contribution". La différence est peut-être subtile. Elle n'en est pas moins fondamentale.

Pleine contribution, cela signifie, non seulement poursuivre inlassablement les efforts de gestion qui permettent de préserver le contribuable, mais aussi mener des politiques évolutives et pleinement adaptées aux besoins de nos concitoyens.

Pleine contribution, cela signifie, non seulement exercer nos compétences, mais aussi savoir faire preuve d'inventivité et d'audace lorsque l'intérêt de nos populations et de nos territoires nous le dicte.

Pleine contribution, cela signifie, non seulement renforcer les organisations et les pratiques qui font leurs preuves aujourd'hui, mais aussi être en capacité de démontrer sans cesse notre volonté de modernisation et notre esprit d'innovation.

C'est en faisant preuve d'ambition que, malgré la baisse constante des dotations de l'Etat, nous parviendrons à agir et à investir pour l'avenir, tout en maîtrisant la fiscalité et en la maintenant au plus bas. Je rappelle ainsi que le Haut-Rhin figure parmi les 10 Départements dont le taux est le plus faible en France.

C'est en faisant preuve d'ambition que nous pourrons assurer la continuité dans l'exercice des grandes compétences départementales, notamment la solidarité avec les plus fragiles d'entre nous, tout en engageant des nouvelles politiques qui s'inscriront dans les axes stratégiques de notre feuille de route.

C'est en faisant preuve d'ambition que nous réussirons à placer toute l'action du Conseil départemental du Haut-Rhin au service des priorités absolues que sont l'emploi et la jeunesse.

C'est grâce à cette ambition que nous continuerons à faire référence dans nos domaines de compétence emblématiques comme, par exemple, celui de l'autonomie.

Encore récemment, l'un de nos projets en matière de maintien à domicile a ainsi été récompensé par la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie. En votre nom, chers collègues, j'adresse toutes mes félicitations à nos équipes et à nos partenaires.

C'est grâce à cette ambition que nous amplifierons notre engagement en faveur du développement durable qui est l'une de nos politiques phares depuis de nombreuses années. Une préoccupation forte dont les enjeux sont transversaux à toutes nos compétences.

 

C'est grâce à cette ambition, enfin, que nous saurons répondre aux défis à venir, notamment celui de la place des Départements et celui de l'équilibre de leurs finances.

A cet égard, vous le savez, je me suis rendue avec nos collègues Lara MILLION, Bernadette GROFF, et Michel HABIG, ainsi que notre directeur général des services, Philippe JAMET, au Congrès annuel de l'ADF.

Le Premier Ministre nous l'a confirmé : Aucune évolution fondamentale n'est à attendre, ni dans la répartition des compétences opérée par la loi NOTRe, ni dans une meilleure prise en compte de nos difficultés financières, ni dans la part de liberté que nous laissera l'Etat dans notre gestion. Il a en revanche insisté sur la possibilité, à l’avenir, pour les collectivités, de se différencier en fonction de leurs spécificités locales et de leurs enjeux.

Ce seront donc bel et bien NOS décisions politiques, NOS stratégies financières et NOS choix opérationnels qui feront avancer le Haut-Rhin.

Les séances de travail que j'ai commencé à organiser avec nos vice-présidents et présidents de commissions, s'inscrivent précisément dans cette perspective-là : nous devons mobiliser toutes nos énergies et décloisonner toutes nos réflexions, pour agir en pleine efficacité et transversalité.

Alors oui, ces OB 2018 traduisent bel et bien notre volonté d’apporter une pleine contribution au développement de notre département, ainsi que notre ambition de continuer à agir et à investir pour l’avenir.

J’en veux pour preuve, par exemple, les investissements conséquents que nous envisageons dans le domaine des routes. Ils nous permettront de faire face aux indispensables impératifs de sécurité, mais aussi aux nécessaires enjeux de modernité des voies de communication, et d’attractivité de nos territoires. A l’instar d’ailleurs du programme de déploiement du Très Haut Débit.

J’en veux pour preuve également la véritable stratégie de réussite éducative que nous allons mettre en place.

Nous prévoyons ainsi un programme d’investissement de 160 M€ sur 10 ans dans nos collèges, mais aussi une série d’actions dans les domaines du numérique, de l'engagement citoyen, de la culture, du sport et du bilinguisme. L’objectif est de permettre aux jeunes haut-rhinois de bénéficier des meilleures conditions de réussite scolaire et d'épanouissement au sein de notre société.

J’en veux pour preuve enfin, parmi bien d’autres, notre mobilisation exemplaire aux côtés des plus fragiles, avec notamment une priorité accordée en 2018 à la protection de l’enfance, à la politique familiale et l’accompagnement des personnes en situation de handicap. La solidarité n’est pas seulement notre cœur de mission. Elle est surtout notre mission de cœur.

Alors oui, nous voulons faire avancer le Haut-Rhin. Et pour cela, vous le savez, nous devons aussi faire avancer l’Alsace. Nos destins et nos avenirs sont liés.

C’est pourquoi avec mon homologue bas-rhinois Frédéric BIERRY, nous avons rencontré le Secrétaire Général de l’Elysée, échangé avec le Président de la République, et programmé un rendez-vous avec le Premier Ministre d’ici la fin du mois.

Nous travaillons également avec les parlementaires et grands élus alsaciens, notamment avec Jean ROTTNER devenu Président de la Région Grand Est.

Sur ce sujet aussi, je m’inscris clairement et sans ambiguïté dans le mandat que vous m’avez confié. Notre mobilisation n’est pas un signe de repli, mais une preuve d’ouverture. Certainement pas une démarche identitaire, mais une volonté d’efficacité, de respect et de modernité.

Ce qui compte c’est que l’Alsace retrouve demain les pleins moyens de son développement et de son rayonnement.

Plusieurs projets sont sur le métier. Ce que je souhaite, c’est que chacun, en toute transparence, dise aux Alsaciens ce qu’il propose concrètement et que nous puissions juger pragmatiquement de ce qui permettrait de remplir nos objectifs et de ce qui ne le permettrait pas.

Forts du discours du Président sur l’expérimentation et du Premier Ministre sur la différenciation, à nous de construire un projet d’innovation et d’audace au service du territoire et des habitants.

En attendant, pour faire avancer le Haut-Rhin, je sais que nous pourrons également compter sur nos partenaires locaux, ceux qui animent et dynamisent nos territoires.

En effet, comme moi, chers collègues, vous rencontrez tous les jours, dans vos cantons, au plus proche du terrain, des élus locaux, des chefs d'entreprise, des responsables associatifs, des citoyens motivés qui, ensemble, veulent nous aider à faire bouger le Haut-Rhin.

Nous savons qu'en contrepartie de notre pleine contribution, nous pourrons compter sur leur plein engagement. Car ils défendent les mêmes valeurs que nous : les valeurs de l'Alsace.

Sachons les mobiliser à nos côtés. Donnons le meilleur de nous-mêmes.

Soyons ambitieux !

Je vous remercie de votre attention