La Collectivité européenne d'Alsace investit pour entretenir, préserver et valoriser le riche patrimoine alsacien. Elle favorise en cela l’attractivité et le développement culturel et touristique des territoires. Son ambition consiste à familiariser à la richesse de l’héritage des générations précédentes, à permettre au plus grand nombre d’y trouver des éléments d’éducation et de loisirs, et à le transmettre aux générations futures. Ces investissements sont également source de création d’emplois : ce sont autant d’activités pour les entreprises locales sollicitées par les propriétaires qui décident de travaux à effectuer sur leurs biens.

Plan Patrimoine


É​glise de Rouffach, classée aux Monuments Historiques - ©Adauhr

Un ambitieux plan de soutien pour les bâtiments et les œuvres qui constituent l’Histoire commune des habitants permet d'accompagner davantage les territoires dans leurs projets. En effet, le Plan Patrimoine englobe des travaux et des biens non soutenus auparavant, et répond ainsi au mieux aux différents besoins des partenaires (communes, associations, établissements publics, particuliers…). Il se décline en quatre volets :
- les châteaux forts,
- le patrimoine remarquable
- le patrimoine de territoire,
- les maisons alsaciennes anciennes.
Il concerne des travaux sur le patrimoine classé ou inscrit au titre des Monuments Historiques, dont la liste est disponible sur le site de la DRAC, à l'exception des maisons anciennes alsaciennes.

Au total, ce ne sont pas moins de 4 M€ qui ont déjà été versés pour réalisation de 97 projets.

Un partenariat a, par ailleurs, été établi avec la Fondation du Patrimoine pour permettre à des porteurs de projets financés dans le cadre du Plan Patrimoine de recevoir en plus un soutien de la Fondation.

Votre contact privilégié

Service du Patrimoine
Jeannine FURSTOSS
Tél. : 03 89 30 63 73
Courriel : furstoss@haut-rhin.fr

Infos utiles

Châteaux forts

 


Château Saint Ulrich à Ribeauvillé © INFRA-ADT

L’Alsace est l'une des régions d’Europe qui possèdent la plus grande densité de châteaux forts de montagne. Riche de ce patrimoine, la Collectivité européenne d'Alsace conduit une politique de préservation, de médiation, de valorisation et de mise en tourisme, en lien avec différents acteurs, dont Alsace Destination Tourisme et les associations castrales.

Témoins de la vie moyenâgeuse, les châteaux forts exercent un réel pouvoir de fascination et de rêverie. Leur forte concentration s'explique par la situation géographique de l'Alsace, enjeu politique et foncier pour de grandes familles de la noblesse et des hommes influents, mais aussi par la présence de plusieurs ordres de chevaliers ou de seigneuries religieuses et surtout par la richesse du sol : granit, calcaire ou encore grès rose des Vosges, matériaux de base utilisés pour leur construction. En ruines depuis la fin du Moyen Âge, certaines forteresses sont des destinations prisées des randonneurs, d'autres développent des animations et projets culturels. On dénombre près de 80 édifices encore visitables aujourd’hui. 

Afin que chacun puisse s'approprier ce patrimoine en toute sécurité, ces vestiges de châteaux bénéficient des aides financières de la Collectivité européenne d'Alsace et de l'appui de bénévoles oeuvrant au sein du dispositif des veilleurs de châteaux ou d'associations castrales dans le cadre d'une démarche citoyenne.

Réseau des veilleurs de châteaux


Veilleurs de châteaux lors de leur installation et remise d'équipements

La Collectivité européenne d'Alsace a mis en place un réseau de veilleurs de châteaux permettant de favoriser la sécurisation des ruines des châteaux, de les sauvegarder et de contribuer au développement touristique afin que chacun puisse découvrir le patrimoine castral alsacien en toute sécurité.

En créant ce dispositif, la Collectivité a souhaité fédérer les moyens et mutualiser les énergies dans un objectif de sauvegarde de ce patrimoine. Elle n’a pas vocation à se substituer aux associations existantes ni aux propriétaires des sites. Cette action de veille concertée rassemble de nombreux partenaires dont les communes (propriétaires des ruines), les associations de préservation des châteaux, l’Office National des Forêts, le Club Vosgien, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) Grand-Est, Archéologie Alsace...

Les bénévoles veilleurs de châteaux ont pour mission première de signaler toutes anomalies et dégradations (fissures, chutes de pierres…) sur les châteaux et leurs abords permettant ainsi aux maîtres d’ouvrages de sécuriser les sites afin que le public puisse y accéder et les visiter dans les meilleures conditions. Ils peuvent également participer à l’entretien et au nettoyage des châteaux : débroussaillage, petite maçonnerie…

Tout le monde peut devenir veilleur. Il suffit de se sentir concerné par la préservation de notre beau patrimoine régional et d’avoir un peu de temps libre. Aucune connaissance technique n’est requise et des temps de formation (architecture militaire médiévale, premiers secours, sigillographie, biodiversité…) sont assurés par des professionnels.

Lieux de mémoire

 

Mémorial HK
Mémorial de l'Hartmannswillerkopf

Le tracé des frontières successives entre 1870 et 1945 a fait de l’Alsace le théâtre d’opérations militaires d'envergure lors des deux derniers conflits mondiaux.

Avec la disparition des derniers Poilus et celle, inéluctable, des acteurs et témoins du second conflit mondial, s’efface lentement le souvenir pour faire place à l'histoire, qui s'inscrit aujourd'hui dans le contexte de la paix et de la construction européenne.

Restent les nombreuses cicatrices et des vestiges toujours visibles pour comprendre et transmettre l'histoire de ces pages dramatiques.

Le site du Hartmannswillerkopf, le Mémorial d’Alsace Moselle à Schirmeck, le Centre Européen du Résistant Déporté sur le site de l’ancien camp de concentration de Natzwiller-Struthof, le Linge, les découvertes du Kilianstollen… racontent l’histoire souvent mal connue d’une région ballotée d’un pays à l’autre, les souffrances et la mort de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants.

Pour encourager les visites scolaires des lieux de mémoire alsaciens par les élèves de 3e, la Collectivité européenne d'Alsace apporte son concours financier pour la prise en charge du prix d'entrée, dans la limite de 7 € maximum par an et par élève.

Modalités de prise en charge : L'établissement adresse à la Collectivité, une fois par an, les formulaires portant sur les différents déplacements effectués durant l’année scolaire, accompagnés de la copie de la facture établie par l'organisme gestionnaire du site et de la liste des élèves. Ces documents doivent être transmis avant le 15 juillet, pour un paiement l’exercice suivant.

Archéologie Alsace

Alsace Archéologie
Locaux d'Archéologie Alsace à Sélestat © DR

Archéologie Alsace œuvre à la conciliation des intérêts scientifiques, de la conservation du patrimoine et du développement économique et social. Sa création résulte d’une volonté politique forte et d’un partenariat inédit entre les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Cette ambition s'est concrétisée en 2006 par la mutualisation de leurs ressources et l'implantation de l'établissement à Sélestat ; une localisation qui lui permet d'intervenir de manière optimale sur l'ensemble du territoire alsacien.

Acteur majeur de l’archéologie territoriale, le service assure une chaîne opératoire archéologique complète : conseil aux aménageurs, recherches de terrain et exploitation des résultats, restauration et conservation des objets et vestiges, actions de valorisation et de médiation culturelle.

Votre contact privilégié

Archéologie Alsace
11 rue Champollion
67600 SÉLESTAT
Tél. : 03 90 58 55 34
Courriel : contact@archeologie.alsace