Réponse de Nicolas Hulot au dossier Stocamine : le Conseil départemental du Haut-Rhin réagit

Publié le
mar, 29/08/2017 - 19:00
En mars dernier, Eric Straumann en sa qualité de Président du Conseil départemental du Haut-Rhin, saisissait le Ministère de l’Environnement pour lui demander instamment de revenir sur la décision de l’Etat de stocker de manière illimitée une partie des déchets entreposés à Stocamine. Arrivée ces derniers jours, la réponse de Nicolas Hulot à cette requête laisse pour le moins perplexe.

Le Ministre de la Transition écologique et solidaire se dit certes sensible aux craintes exprimées mais n’envisage en aucun cas le destockage complet des déchets. Tout juste est-il question dans son courrier d’une surveillance accrue de la nappe phréatique à proximité immédiate des points « d’épanchement potentiel de la saumure ».

Le conseil départemental, qui attendait une autre réponse de la part de Nicolas Hulot, militant environnemental engagé, déplore la légèreté avec laquelle ce dossier particulièrement sensible est traité. En effet, dans sa réponse, en précisant "en cas d'éventuel ennoyage de la zone de stockage, et d'éventuelles remontées de saumure polluée vers la nappe, les concentrations en polluants resteraient très inférieures aux normes de potabilité", l'Etat s'octroie un droit à polluer la nappe phréatique la plus importante d'Europe en bafouant les règles qu'il a pourtant adoptées d'interdiction de toute dégradation de la nappe d'Alsace.

Aussi, la Collectivité ne peut en aucun cas se contenter de mesures qui minimisent de manière aussi flagrante la dangerosité d’une situation exposant son environnement immédiat et l’ensemble de sa population.

Les 50 millions nécessaires pour retirer tous les produits dangereux de Stocamine doivent s'apprécier par rapport aux enjeux que sont la préservation de la nappe et de la santé des millions d'habitants actuels et futurs du bassin rhénan.

Il serait grand temps que le Gouvernement prenne toute la mesure du dossier Stocamine et agisse enfin en conséquence.

Ressources
MinistereEcologie.pdf (pdf - 957.86 Ko)