Retrouvez le discours de la nouvelle Présidente Brigitte Klinkert

Publié le
ven, 01/09/2017 - 10:45

Mes chers collègues,

Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie de tout cœur de la confiance que vous venez de me témoigner en me portant à la présidence de notre Conseil départemental.

J'en suis d'autant plus touchée, qu'à travers ce choix, le Haut-Rhin fait désormais partie de la petite dizaine de départements qui ont décidé de placer une femme à leur tête. 

Vous pouvez en être convaincus, je mettrai toute ma détermination et toute mon énergie au service du Haut-Rhin, de ses territoires et de ses habitants.

Je sais que je ne serai pas seule pour affronter les défis à venir. Je suis entourée d’une belle équipe d’élus, volontaires et compétents, avec lesquels je partage bon nombre d'engagements, d’ambitions et de priorités.

Nous sommes tous unis par une volonté très forte : Celle de construire ensemble le Haut-Rhin de demain.

Nous le ferons avec rigueur et efficacité, mais aussi avec tout l'esprit d'ouverture et d'innovation requis pour surmonter les défis qui se présenteront à nous, en particulier ceux liés à nos contraintes budgétaires. 

Oui, nous partageons la foi en un département fort de ses atouts et fier de son identité. Un département dont nous connaissons chaque parcelle de territoire et chaque acteur, qu’il soit public ou privé, économique ou associatif.

Oui, nous croyons en un département dynamique, solidaire et proche des attentes de ses concitoyens. Une collectivité porteuse des valeurs de la République, résolument ancrée dans le Rhin Supérieur et profondément enracinée dans sa région historique, l'Alsace.

Cette foi, c'est celle qui nous a amenés à nous présenter aux dernières élections, alors qu'on annonçait pourtant la mort prochaine des départements.

Mais cette foi, c'est aussi celle que nous avons pu acquérir au fil des travaux menés lors des deux dernières années, sous la conduite d'Eric STRAUMANN.

Au nom de nous tous, je tiens publiquement à rendre hommage à la pertinence et à la qualité de sa gestion. Merci à toi, cher Eric.

Oui, je suis fière d’assurer cette succession. Avec vous, je poursuivrai les démarches engagées pour l’indispensable stabilisation des finances départementales, toujours dans le respect du contribuable. Avec vous, je continuerai également à veiller à l’adaptation constante de nos politiques et à la modernisation de notre administration.

Concernant cette dernière, je tiens à saluer le dévouement et la compétence de nos cadres et collaborateurs. Fortement mobilisés par notre Directeur Général des Services, Philippe JAMET, à qui j’accorde toute ma confiance, ils seront l’un des gages de notre réussite.

Nos agents restent les premiers garants du service public de qualité et de proximité que nous, élus, souhaitons mettre en œuvre pour nos administrés et usagers.

Forts de ces solides fondations financières et humaines, nous allons pouvoir mener, chers collègues, les nouvelles actions qui s’inscrivent dans notre « feuille de route vers 2021 ».

L’emploi doit constituer la première de nos priorités. Malgré la petite embellie récemment constatée dans le Haut-Rhin, les chiffres du chômage en Alsace restent extrêmement alarmants - 155.000 chômeurs toutes catégories confondues - et continuent d'ailleurs de croître.

Cette problématique de l'emploi est transversale à toutes nos compétences. Nous devrons constamment évaluer et réinterroger nos décisions en référence à cet objectif fondamental. Nous pourrons alors jouer un rôle moteur dans ce domaine.  

Seront évidemment concernées en premier lieu, nos politiques en faveur de l’insertion professionnelle. Mais également, par exemple, nos interventions en faveur du bénévolat et du multilinguisme qui sont autant de facteurs d’employabilité pour nos concitoyens.

Une attention toute particulière sera également accordée à notre jeunesse.  Nous avons une ardente obligation, celle de lui faire bénéficier de tous les moyens nécessaires à son épanouissement et au développement de sa conscience citoyenne.

Il faudra mettre en place une vraie stratégie de réussite éducative qui passera par l’équipement de nos collèges, mais aussi par une mise en convergence de nos politiques éducatives, culturelles, sportives et sociales. Nos jeunes le méritent. L’Alsace aussi…

D’autres initiatives nous permettront bien entendu de rester des acteurs déterminés et engagés en matière de développement durable, d’aménagement équilibré de nos territoires, et surtout de solidarité qui sera toujours au cœur de notre mission.

Parmi nos ambitions communes, il y a aussi la nécessité impérieuse de rendre à l’Alsace, sa capacité à être maîtresse de son destin. C’est en lui ménageant la possibilité de s’ouvrir sur le monde et de valoriser tous ses atouts, que nous permettrons à notre région de retrouver sa prospérité.

Mon histoire personnelle, mon parcours politique, mes expériences professionnelles ont forgé en moi, une conviction très profonde : Quand l’Alsace pourra jouer pleinement son rôle au cœur de l’espace tri-national, elle deviendra un atout majeur pour le développement économique de la France.

D'ici 2021, il faudra tout mettre en œuvre, en concertation avec les parlementaires et en collaboration étroite avec le Conseil départemental du Bas-Rhin, pour convaincre le Gouvernement de cette opportunité.

En obtenant de sa part, le droit pour l’Alsace d’expérimenter une nouvelle organisation politique, c’est un pari « gagnant-gagnant » pour l’Alsace et pour la France qui se réalisera.

Dans cette perspective, nous accélérerons le rapprochement de nos politiques avec celles de nos voisins bas-rhinois. Nous serons également très actifs à l’égard de deux facteurs essentiels du développement de notre région, à savoir la coopération transfrontalière et le bilinguisme.

Nous le savons, chers collègues, il nous faudra une détermination de tous les instants. Que ce soit pour défendre l’Alsace, pour affronter les futurs défis budgétaires, ou pour promouvoir les valeurs de solidarité et de citoyenneté au sein de notre société.

Ceci est d'autant plus vrai que nous ne serons jamais vraiment à l'abri de telle ou telle initiative gouvernementale qui impactera nos finances. Les récentes décisions sur les contrats aidés sont là pour nous le rappeler.

Cette nouvelle aventure sera forcément exaltante. Et j’y suis prête. Car comme mon grand-père, Joseph REY, qui a siégé au Conseil général du Haut-Rhin de 1945 à 1982, j’ai en moi la force de mes valeurs et de mes convictions. Et comme le disait Simone Veil, « je ne suis pas de ceux et de celles qui redoutent l’avenir ».

Vous non plus, chers collègues, j’en suis convaincue. Nous serons donc, ensemble, à la hauteur de nos responsabilités et des attentes de nos concitoyens.

Je vous remercie une nouvelle fois de votre confiance et vous propose de passer à la suite de l’ordre du jour de cette réunion.

Allocution de Madame Brigitte KLINKERT

Présidente du Conseil Départemental du Haut-Rhin

Séance publique du 1er septembre 2017