Séance Plénière du 7 décembre : le discours de Brigitte Klinkert

Publié le
lun, 10/12/2018 - 09:45
Brigitte Klinkert a mis en exergue le nouveau Schéma de l'Autonomie et le Plan Départemental pour le Logement. "Ils traduisent tous les deux notre détermination à nous mobiliser aux côtés de nos concitoyens qui se trouvent en situation de fragilité, et à leur garantir autant que possible, une vie empreinte de respect et de dignité. Il s'agit là d'une priorité forte qui inspire toutes nos politiques de Solidarité et qui fait de notre Département, une collectivité naturellement attentive aux préoccupations des Gilets Jaunes" a souligné la Présidente.

Chers collègues,

 Mesdames et Messieurs,

Je vous souhaite une chaleureuse bienvenue à cette séance publique de notre assemblée qui, à travers l'examen de la DM3, lui permettra de mener à son terme, le cycle budgétaire de l'année 2018.

Avant cela, permettez-moi de revenir un instant sur la réunion de la commission permanente qui s'est déroulée un peu plus tôt ce matin.

Je souhaite exprimer toute ma satisfaction suite à l'approbation de la convention de financement de l'étude de faisabilité pour la liaison ferroviaire COLMAR - FREIBURG, qui prévoit une participation du Conseil départemental de 43 750 €

Ce projet phare dont la première réunion du comité de pilotage s'est tenue hier après-midi à Strasbourg, semble désormais sur de bons rails, et c'est une excellente nouvelle pour les Alsaciens.

Pour en venir à notre séance publique, les présidents et rapporteurs de commissions détailleront tout à l’heure, les décisions que nous allons prendre au cours de cette séance.

J’aimerais en préambule vous dire quelques mots sur les plus importantes d'entre elles.

Ainsi, deux rapports mériteront plus particulièrement notre attention.

Ils traduisent tous les deux notre détermination à nous mobiliser aux côtés de nos concitoyens qui se trouvent en situation de fragilité, et à leur garantir autant que possible, une vie empreinte de respect et de dignité.

Il s'agit là d'une priorité forte qui inspire toutes nos politiques de Solidarité et qui fait de notre Département, une collectivité naturellement attentive aux préoccupations des Gilets Jaunes.

Rapport sur le Schéma de l'Autonomie

Le premier des rapports que je souhaite mettre en exergue, nous conduit à adopter le Schéma Départemental de l'Autonomie pour la période 2018 à 2023. Ce schéma est destiné à répondre à un enjeu absolument essentiel, à savoir l'accompagnement des personnes âgées et des adultes en situation de handicap.

A ce stade, je souhaite rappeler que notre département comptera dans une douzaine d'années,        230 000 habitants de 60 ans et plus, avec une proportion de personnes dépendantes plus importante que dans les départements voisins. Les seniors représentent en outre 44 % des 60 000 personnes en situation de handicap.

Le nouveau schéma couvre pour la première fois les deux champs, celui de l'âge et celui du handicap, ceci afin de mettre en lumière les points de convergence, tout en garantissant bien-sûr la prise en compte des caractéristiques de chaque public.

Les six axes stratégiques de ce schéma vous seront présentés dans quelques instants par Josiane MEHLEN-VETTER et Alain COUCHOT que je souhaite remercier pour leur très forte implication, ainsi évidemment que tous les collaborateurs autour de Dorothée MARTIN, notre DGA en charge notamment de la Solidarité, et de Christian FISCHER, notre directeur de l'Autonomie.

Ces six axes stratégiques ont tous été construits autour de valeurs profondément humanistes qui font particulièrement écho ici, en Alsace. Dont celle qui consiste à voir en chaque personne âgée ou en situation de handicap, une source de vraie richesse et de réel potentiel pour notre société.

Le Plan Départemental pour le Logement

Le deuxième rapport très important soumis aujourd'hui à votre examen, porte approbation du Plan Départemental d'Action pour le Logement et l'Hébergement des Personnes Défavorisées.

A l'instar du Schéma de l'Autonomie, ce Plan couvre la période 2018-2023 et constitue l'aboutissement d'un long travail de réflexion et de concertation mené avec l'ensemble des acteurs concernés. Je tiens à en remercier notre collègue Fatima JENN et les collaborateurs de la Direction Europe Attractivité et Aménagement, ainsi que ceux de la Direction des Territoires de la Solidarité qui y ont collaboré.

Ce document éminemment partenarial a l'ambition de répondre aux difficultés de logement des personnes les plus vulnérables, parmi lesquelles, notamment, les jeunes de 18 à 25 ans, les femmes victimes de violence, les personnes en situation de précarité ou de perte d'autonomie, et celles sortant de structures d'hébergement.

Sa mise en œuvre permettra la poursuite de la lutte contre l'habitat indigne en tendant vers l'amélioration des logements non conformes, insalubres, énergivores ou précaires.

Par ailleurs, il entend prévenir l'expulsion des ménages et diminuer le nombre de procédures contentieuses, en s'appuyant sur la Charte de Prévention des Expulsions Locatives qui sera révisée dans les prochains mois.

Pour conclure mon propos, permettez-moi d'insister sur la méthode suivie pour l'élaboration de ces deux documents importants, et de mettre ainsi l'accent sur la collaboration exemplaire entre notre collectivité et l'ensemble de ses partenaires, en particulier les services de l'Etat.

L'intelligence collective qui a présidé à ces travaux, se prolongera, j'en suis convaincue, lors de la mise en œuvre du Schéma de l'Autonomie et du Plan Départemental pour le Logement.

Elle est emblématique de l'action publique efficace et de proximité qui est attendue par nos concitoyens et qui se situe au cœur des revendications de celles et ceux qui se mobilisent.

Efficacité et proximité, voilà deux promesses que nous nous efforcerons toujours de respecter et qui figureront parmi les valeurs fondamentales de la future collectivité européenne d'Alsace. 

Un dernier mot pour vous informer que dans le cadre de la 6ème commission, une motion vous sera soumise par Michel Habig. Elle porte sur les conséquences défavorables des basses-eaux du Rhin, notamment sur la compétitivité du transport fluvial, et demande la mise en place de certaines mesures.