Les aides financières pour le maintien à domicile

  • La Prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide personnalisée, modulable en fonction des besoins de la personne en situation de handicap.
  • L'Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) permet d’assumer les frais occasionnés par l’emploi d’une tierce personne pour aider dans les actes de la vie quotidienne.
  • L’Allocation compensatrice pour frais professionnels (ACFP) permet d’assumer les frais occasionnés par l’exercice d’une activité professionnelle tels que les frais engagés pour l’aménagement du véhicule.

⇒ Depuis le 1er janvier 2006, ces deux aides sont remplacées par la Prestation de compensation du handicap (PCH). Seuls les renouvellements peuvent encore être instruits.

  • La Majoration pour la vie autonome (MVA) s'ajoute à l'Allocation aux adultes handicapés (AAH). Elle permet aux personnes en situation de handicap vivant dans un logement de faire face aux dépenses que cela implique.
  • Le Fonds départemental de compensation du handicap (FDCH) permet d'accorder des aides financières pour faire face aux frais restant à la charge des personnes handicapées (enfant ou adulte), après versement des aides légales.
  • L’affiliation gratuite à l’assurance vieillesse est destinée aux personnes qui ont cessé ou réduit leur activité professionnelle (ex : aidants familiaux) pour s’occuper d’un enfant ou d’un adulte handicapé à titre gratuit à domicile.

L’accompagnement médico-social

Dans le cadre de la politique de maintien à domicile, l’accompagnement des personnes en situation de handicap est « le cœur de métier » des Services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) et des Services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH).

Ces Services d’accompagnement ont pour vocation de contribuer à la réalisation du projet de vie de personnes adultes handicapées.

Les Services d’accueil de jour (SAJ)

Les Services d’accueil de jour (SAJ) offrent un service de prise en charge en journée aux personnes adultes en situation de handicap avec la perspective de leur maintien à domicile et dans leur environnement familial en leur proposant des activités favorisant leur autonomie.

Cette prise en charge permet la stimulation, la motivation des personnes accueillies, le soutien aux parents ou à leur environnement proche.

L'aide ménagère et le portage de repas

En cas de difficulté à assurer les tâches ménagères, des aides en nature peuvent être attribuées :

  • l’aide-ménagère et/ou le portage de repas 

Ces aides versées au titre de l’aide sociale en faveur des personnes handicapées sont soumises à des conditions administratives et de ressources.

  • L’aide-ménagère au titre de la sécurité sociale (CARSAT)

Elle est prescrite par le médecin en cas de grave maladie ou de sortie d’hospitalisation. Se renseigner également auprès des caisses dont vous dépendez (ex : MSA, RSI, ….).

  • Le dispositif A Dom Aide

Il est issu d’une convention entre plusieurs organismes de financement.

Ces aides sont fonction d’un certain nombre de critères entre autres de ressources de la personne ou du ménage considéré.

L’accueil familial

L'accueil familial de personnes handicapées adultes est une solution alternative entre la vie à domicile et l'hébergement en établissement spécialisé.

  • Le principe : une famille accepte de partager son domicile, à titre onéreux, avec une personne âgée de plus de 60 ans ou une personne handicapée adulte dont l'état de santé ne nécessite pas une surveillance médicale et des soins constants.
  • Le principal atout : permettre aux personnes âgées et handicapées de rompre l'isolement, tout en bénéficiant d'un cadre de vie sécurisant et de la chaleur d'un foyer familial.

Le conseil départemental, garant de l'équilibre de la relation entre les deux parties :

  • délivre l'agrément à la famille d'accueil et assure sa formation,
  • garantit le suivi social des personnes accueillies,
  • veille au respect du contrat conclu entre elles.